08/01/2008

Bonne année quand même


h_9_ill_899520_sarko
 

À la suite de l’excellent Ludovic Maubreuil de Cinématique, je vous livre 37 raisons dans un ordre aléatoire d’aborder cette année nouvelle avec la plus grande circonspection…

1. Les staracacadémyciens continueront de beugler, et moi, ineffable naïf, je croirai encore à La Métamorphose des cloportes.

2. Nos têtes blondes poursuivront leur Péril jeune. 

 

3. Pour cause, Les vieux de la vieille fouleront toujours aussi aveuglément Les  Sentiers de  la Perdition.

 

4. L’enseignement en France et en Belgique s’enfoncera quelque part,

20 000 lieues sous les mers. On continuera de lacérer notre futur, c’est un lent saignement.

 

5. De guerre lasse, une autre Benazir Bhutto subira L’Assaut mortel d’une foule pas sentimentale du tout.

 

6. Avec la certitude des imbéciles, Nicolas Ier de France clamera non sans raison qu’un « intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche »… Mais lui, courra, comme Forrest Gump

 

7. Rayon ‘’panier de la ménagère’’, L’Armée des ombres économiques poursuivra son travail de sape sur une classe moyenne exsangue. On aura déjà eu la peau de ces « salauds de pauvres ».

 

8. Claude Allègre ressortira sa tête de Fou du labo 4 pour asséner que La Folle histoire du monde et l’affolement climatique n’ont strictement rien à voir avec l’activité humaine sur Terre.

 

9. Le Jour d’après, on se plaindra qu’il n’y a décidément plus de saisons.

 

10. L’humoriste Dieudonné sera toujours noir et drôle. Mais La Compagnie des loups le laissera en quarantaine.

 

11. Ingrid Bétancourt passera encore Un jour sans fin chez les Farcs.

 

12. Il n’y aura pas de Miracle sur la 34e rue : Les États-Unis auront bel et bien un(e) nouveau (nouvelle) Président(e), et malgré une belle percée en Iowa, il n’aura pas la tête de David Palmer !

 

13. Alien vs Predator 2 dézinguera le box-office ; Sharon, Nicole, Emmanuelle et quelques copines, le botox-office !

 

14. Nuit d’ivresse ou Jour de fête verront encore des grappes de jeunes s’agglutiner dans Le Boulevard de la mort.

 

15. Même si La Gueule de l’autre ne lui plaît pas, Bernard Kouchner serrera la pince de Dmitri Medvedev, nouveau Président russe.

 

16. La Belgique n’entonnera pas A nous la victoire ! durant l’Euro 2008. Forcément, elle n’y sera pas !

 

17. Grand fan de Sarkozy et Hallyday, Didier Reynders, le ministre belge des Finances, mouillera sa chemise pour Que les gros salaires (ne) lèvent (pas) le doigt et vivent heureux et cachés.

 

18. Malgré de grandes déclarations la main sur le cœur, on trouvera toujours dans la politique belge, fût-elle de plus en plus provisoire, Ces Messieurs (et dames) de la famille : Charles Michel, Benoît Ludgen, Laurette Onkelinx, Melchior Wathelet Junior, Philippe Van Cauwenberghe, Frédéric Daerden, Alain Mathot…

 

19. Les Grandes gueules continueront d’ouvrir leur claque-merde.

 

20. Réchappée du Boulevard du crépuscule, Isabelle Adjani sortira un disque.

 

21. Je demanderai Un baiser, s’il vous plaît à ma jolie dentiste, mais, comme en 2007, elle n’entendra rien à cause du bourdonnement si caractéristique de la fraise.

 

22. On ne trouvera plus de Fraises sauvages dans les bois.

 

23. La Lumière silencieuse bercera nos rêves inavoués.

 

24. Dans les nécrologies de célébrités, on ne trouvera pas moins de Sept morts sur ordonnance. Parmi les petits, les sans-grade, bien plus, mais on ne les remarquera pas.

 

25. Des Innocents aux mains sales se plaindront d’un magazine Voici parcouru « par pur hasard », mais avec un plaisir honteux, chez leur coiffeur… puis suivront, le poing rageur, Frédéric Beigbeder dans sa croisade humaniste contre la ‘pipolisation’ du monde et les journaux à scandales.

 

26. Le Vent de la plaine charriera toujours l’ignoble bonne morale, et malgré cela l’ « affaire Maddy » ne sera pas élucidée.

 

27. Le Silence des agneaux assourdira l’inévitable « procès Fourniret ».

 

28. Les Dieux du stade marcheront au pas dans un Pékin débarrassé d’une pauvreté trop voyante.

 

29. Des femmes abusées crieront toujours à l’imposture parce que 68 n’est qu’un Gouffre aux chimères occidental.

30. Wentworth Miller restera pendu le long d’un mur de prison en attendant que passe La Grève. 

31. Pendant ce temps, Jack Bauer n’aura que 12 heures chrono pour déjouer Le Complot… terroriste, cela va de soi !

32. Dans la série Je sais rien mais je dirai tout : Patrick Bruel, Pierre Arditi, Lio et Eve Angeli donneront leur avis. 

 

33. Plus régulière que L’Horloger de Saint-Paul, Amélie Nothomb sortira un nouveau livre.

 

34. Ceux qui m’aiment prendront le train, et je vous fiche mon billet qu’il seront moins nombreux.

 

35. Des gens sans importance, et d’autres qui estiment en avoir, dresseront leur liste des 10 meilleurs films de l’année.

 

36. On se congratulera après La Grande bouffe à Noël, pendant que des exilés affamés de pays en guerre graviront, exténués, La Colline des Hommes perdus en quête d’un espoir chimérique.

 

37. Je ne taperai plus jamais le 36, Code Père Noël : j’aurai 37 ans.

 

bogart cig1

                                            Thank you for (NOT) smoking. By the way, Happy New Year !

 

12:20 Écrit par Thierry Van Wayenbergh dans Échappements libres | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nouvelle annee, pensee unique |  Facebook |

02/11/2007

Hymne à (la fille de) la joie, version Blier

035488
 

Mon homme, Bertrand Blier, 1995, **** 

Marie attend les hommes, au détour d'un passage coquin à Paris. Elle donne tout; c'est une pute heureuse. Sa petite alcôve au haut d'un escalier que gravissent, à bout de souffle, ses clients plus âgés, elle l'a aménagée pour les plaisirs de chacun : les toilettes, pour un pipi mutin devant Jacques François ou encore une armoire secrète, pour chatouiller la libido fatiguée de Galabru.

Sa vie prend une claque du Destin lorsqu'elle tire un jour un pauvre clodo des poubelles :  c'est le coup de foudre ! Marie qui désirait les hommes en général en aime à présent un en particulier. Elle l'a dans la peau. Comme mec et comme mac. Le bonheur.

Seulement le doux Jésus se mue bien vite en un perfide Judas: l'ennui aidant, il s'entiche d'une autre poule, Sanguine, une manucure nunuche qu'il se met en tête de faire également "travailler" pour lui...

monhomme5

(inspiré des Amoureux de Paname de Renaud)

Écoutez-le, vous les ringards

Croque-mitaines en p'tits costards

Ce film-là crache sur les mous

Et il le chante rien que pour vous

Marie la pute, c'est son emblème

Sa douce réponse aux p'tits problèmes

Jeannot l'clodo, le mac à Dame

Aimé trop fort par cett' bonne âme

 monhomme8

Blier choisit la différence

Celle des rej'tons de la malchance

Sous ses mots crus, ouais c'est d'l'amour

Des marginaux 'l est l'troubadour

Des marginaux 'l'est l'troubadour

monhommehaut612

Un Gorecki messianique,

Accouplement quasi mystique

La bonne morale en prend un coup

Jeannot Lapin tire son coup

La pute est là, gratuitement,

Devient l'esclave de son amant

Fille de joie, tu dois trinquer

C'est le bonheur qui t'a plaquée !

f80b0d43-17d9-4785-b260-c5a5b94a1dbc

Tous des salauds, tous des maqu'reaux

Viens chez les femmes, c'est bien plus beau

Semble nous dire l'anti-bourgeois

Amoureux de sa fille de joie

Anouk Grinberg, Gérard Lanvin

S'aiment, se déchirent et s'aiment enfin

Le long d'un film qui a des couilles

Et qui secoue ceux qu'ont la trouille

resize

Mon homme, c'est une réussite

Un mot d'amour qui se visite

Venez donc voir cett' ritournelle

Qu'il a écrite rien que pour Elle

Qu'il a écrite rien que pour Elle

 

Thierry Van Wayenbergh

 

18:49 Écrit par Thierry Van Wayenbergh dans Échappements libres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mon homme, blier, lanvin |  Facebook |