15/07/2008

Retour au portail

Feux rouges2

                                       Y'A PAS PHOTO !!!

Russel's crocs

Pure jouissance pour cinéphiles, Deathproof a fait un flop en salles. Un échec commercial totalement injustifié pour un Tarantino qui, empruntant une nouvelle voie, plus modeste et plus simple, n’en finit toutefois pas de rendre hommage à ce qui fait l’essence même de sa vie, le 7e art. Et d’essence, il sera question ici également. Stuntman Mike, ancien cascadeur, a une obsession: caramboler des jolies pépées avec sa voiture à l’épreuve de la mort. Crissements de pneus, froissements de tôles et sexe non consommé, voilà la panoplie parfaite du tueur en série incarné par un formidable Kurt Russel jouant à merveille de son image d’ancien sex-symbol. Multipliant les scratchs dans l’image, les séquences bavardes, les références (la fameuse Dodge Challenger de Point limite zéro!) et les effets gores, Tarantino, sous le couvert d’un hommage aux films Grindhouse (série Z des années 70), fait une déclaration d’amour diablement fun au cinéma et aux femmes auxquelles il offre une revanche pas piquée des hannetons.

Th. V.W.

09:44 Écrit par Thierry Van Wayenbergh dans Instantanés | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexy, tarantino, serial killer |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.