04/08/2007

L'ange des médi-tations cinéphiliques

tarkovski1

 

« Tous mes films, d'une façon ou d'une autre, répètent que les hommes ne sont pas seuls et abandonnés dans un univers vide, mais qu'ils sont reliés par d'innombrables liens au passé et à l'avenir, et que chaque individu noue par son destin un lien avec le destin humain en général. Cet espoir que chaque vie et que chaque acte ait un sens, augmente de façon incalculable la responsabilité de l'individu à l'égard du cours général de la vie ». (A. Tarkovski) 

 

Le Temps scellé : de l’Enfance d’Ivan au Sacrifice, éd. de l’Étoile/Cahiers du Cinéma, 1989

 

13:37 Écrit par Thierry Van Wayenbergh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.