05/06/2007

26 mai 2007, les 100 ans du dernier des géants

JW_centennial Wayne
« Pendant le tournage du film Le dernier des géants avec James Stewart, au début, nous faisions tout pour essayer de lui faire oublier que ce film pouvait être le résumé de son destin. Nous nous sommes rendus compte qu'il avait l'élégance de faire semblant de ne pas se rendre compte de nos attentions. D'autre part, tout au long de notre travail, j'ai découvert un homme sensible à l'extrême, presque un écorché, un être fragile autant que solide, tout aussi vulnérable à la souffrance que prompt à la combattre. De plus, il était cultivé, toujours aussi curieux intellectuellement qu'intransigeant moralement. Enfin, il s'est constamment montré attentif, élégant pour une femme. Mon admiration pour l'acteur a été grâce à ce film, équilibrée par l'estime portée à l'homme. »
                                                        

                                          (Lauren Bacall)

 

 

wayne9

 

« J'éprouve une affection toute particulière pour John Wayne. Dans tous les films qu'il a tournés avec Ford, il était splendide. Ce fut un acteur unique. Il l'a été d'autant plus pour moi que lors de sa dernière apparition en public, lors de la remise des oscars en 1979, c'est lui qui m'a remis celui destiné à Voyage au bout de l'enfer. J'ai grandi en voyant tant et tant de ses films que, tout à coup, me retrouver à ses côtés, sur la même estrade de L'Academy Awards a été un des moments les plus bouleversants de ma vie. »
                                                                      

                                      (Michael Cimino)

 

 

wayne

 

« To the people throughout the world, John Wayne is not just an actor, and a very fine actor - John Wayne is the United States of America. »

 

                                  (Maureen O’Hara)

 

 

01:56 Écrit par Thierry Van Wayenbergh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.